7 décembre

7 décembre


 
 
7 décembre
7 décembre
7 décembre

Les cris sourds
 
« Lucius ? » Murmura-t-elle dans l'obscurité de la pièce, cherchant des yeux l'homme qu'elle rencontrait en secret depuis quelques mois déjà. Comme avant chacun de leurs rencards, elle sentait son c½ur battre plus fort dans sa poitrine, et l'inquiétude la gagner.
Elle jeta un coup d'½il à sa montre. Il était presque minuit. Il ne devrait plus tarder. D'un geste nerveux, elle se mit à entortiller une de ses mèches d'une blancheur éclatante autour de son index, comme pour calmer ses peurs.
Soudain, elle sentit des bras entourer sa taille avec force, la prenant par surprise. Avant même qu'elle n'ait eu le temps de pousser un cri, une main s'abattit sur sa bouche, empêchant le moindre son de s'échapper de sa gorge.
 
« N'aie pas peur Narcissa. C'est moi » Susurra une voix suave à son oreille. Doucement, la jeune femme se détendit, reconnaissant l'identité de son agresseur, et lorsqu'il relâcha doucement son étreinte, elle se retourna, dévisageant le jeune homme avec soulagement.
 
« J'ai failli avoir une attaque ! » Se plaignit-elle tout en essayant de calmer les battements anarchiques de son c½ur, une main posée sur sa poitrine, l'autre s'appuyant contre le mur froid qui soutenait son poids. Lorsqu'elle releva la tête, elle ne put qu'admirer la beauté froide qui se trouvait à peine à quelques mètres d'elle. Vêtu de sa robe de sorcier noire et d'un pantalon sombre, le clair de lune qui filtrait à travers les fenêtres contrastait encore plus la pâleur de sa peau, lui donnant un coté angélique et séducteur. Le sourire qui était peint sur son visage, dévoilant ses dents d'une blancheur parfaite, la fit frissonner.
 
« Comment pourrais-je me faire pardonner ? » Murmura-t-il doucement, lui lançant un regard espiègle. D'un geste rapide et précis, la jeune femme attrapa la cravate colorée de vert et d'argent, attirant son ami plus près, et sans prononcer un mot, elle prit possession de ses lèvres avec douceur, savourant le goût sucré de celles-ci. Leur langue, ainsi mêlées, entamèrent un ballet doux et sensuel, mélangeant passion et adrénaline, arrachant, à plusieurs reprises, quelques soupirs de satisfaction à l'un et à l'autre. Lorsque l'air vint à manquer, les deux amants durent se séparer pour quelques instants, quelques courts instants pendant lesquels ils restèrent ainsi, à se regarder les yeux dans les yeux, front contre front. Un sourire naquit sur les lèvres pâles de Narcissa lorsqu'elle aperçut cette étincelle de désir allumée au fond des pupilles sombres de Lucius. Mécontent de cet éloignement, celui-ci revint à la charge, plus sauvagement cette fois, collant son corps contre le sien, la repoussant contre le mur, prisonnière. Ses lèvres cherchèrent les siennes presque douloureusement, les mordillant plus fort que nécessaire, et appréciant le gémissement de douleur qui s'échappait de la femme qu'il voulait sienne. Il la sentait plier sous le poids de leur deux corps, et entendait des doux murmures. « Non »
Ses mains habiles et glacées tracèrent leur chemin sous la longue robe de la jeune femme, s'attardant sur les formes avantageuses de ses fesses, avant de remonter toujours plus haut.
Il s'apprêtait à lui ôter son vêtement lorsqu'elle le coupa, le repoussant violement quelques mètres plus loin.
 
« Non, Lucius. » Dit-elle avec autorité, comme on aurait dit à un chien qui aurait fait une bêtise de ne pas recommencer avant d'être puni. La voix de la jeune femme augmenta encore plus son désir. Il voulait qu'elle le punisse. Il voulait céder à toutes ses pulsions une bonne fois pour toute, prendre les commandes et agir comme un homme. Ce soir, Narcissa serait à lui, gémissante, implorante, faible.
 
« Je n'aurais jamais dû venir... » Murmura-t-elle. « C'était une erreur... »
Elle tourna les talons, s'apprêtant à partir, à le laisser seul, frustré. D'un geste violent, il lui saisit le poignet, l'obligeant à lui faire face.
 
« Lucius, arrête ! Tu me fais mal ! » Cria-t-elle avant que le son de sa voix ne soit coupé par leurs lèvres entrant en collision. Elle chercha à se débattre, mais il maintenait ses poignets liés entre ses mains fortes et rugueuses. Les larmes coulaient le long de ses joues, tels de longs ruisseaux intarissables, salées et amères, larmes qu'il recueillit avec sa langue, se délectant du goût de la souffrance. Bientôt, et bien contre son gré, Narcissa se retrouva délestée de ses vêtements qui, à présent, gisaient sur le sol de la salle sur commande, faible victime d'une attaque des plus violentes. Elle sentait son souffle chaud contre sa peau, et sa langue, râpeuse, qui passait sur chaque parcelle de sa peau. A plusieurs reprises, elle cria, sentant une morsure qu'avaient laissées ses dents blanches aiguisées comme des poignards, sur la chair tendre de son cou.
 
« S'il te plait... Je t'en supplie » Implora-t-elle entre deux sanglots, la voix tremblotante de peur. D'un geste brusque, le démon blanc la poussa violement, l'obligeant ainsi à reculer de quelques pas, ses jambes butant contre un objet inconnu sur lequel elle s'effondra.
Narcissa n'eut guère le temps de retrouver ses esprits que déjà il était de retour au-dessus d'elle qui était à présent presque nue. D'un geste fluide, il retira sa robe, dévoilant son torse finement sculpté dans de la craie blanche et se pencha doucement vers son visage brouillé par les larmes.
 
« Ne pleure pas ma chérie. Je te promets que tu vas aimer... »
 
Sa voix, dangereuse, ne fit naître en elle qu'un sentiment d'effroi. Rassemblant tout le courage qu'il lui restait, elle cria, cria au secours, appela à l'aide, des cris sourds rebondissant contre les parois épaisses des murs sans jamais en sortir. Mais personne ne pouvait l'entendre. Elle était seule. Alors, vidée de tout espoir, Narcissa cessa de se battre et ne bougea plus, le regard fixé sur le plafond, ainsi allongée sur la surface dure d'un vieux canapé.
Elle se retrouva bientôt nue, et lui aussi, et d'un geste vif, il écarta ses jambes. Un grognement bestial s'échappa de la gorge de Lucius qui commençait déjà des mouvements de va-et-vient en elle. Elle ferma les yeux, essayant de se concentrer sur le bruit de sa respiration et sur les battements de son c½ur, et quelques larmes s'échappèrent à nouveau de ses yeux clos.
Pas une fois elle ne tressaillit, pas une fois elle ne cria de douleur, elle était vide, profondément traumatisée par ce viol dont elle était la victime.
Et lorsque l'action sembla se calmer, lorsque l'homme, repenti, se sépara de la femme, alors à cet instant seulement, elle s'autorisa à rendre les armes.
Puis ce fut le noir.
 
 
~*~*~*~*~*~
 
 
« Narcissa ? »
Une voix douce la sortit du sommeil réparateur dans lequel elle s'était plongée. Elle papillonna des yeux quelques instants, cherchant un détail qui lui indiquerait l'endroit dans lequel elle se trouvait. Mais rien dans cette salle blanche ne lui rappelait de souvenirs. Elle fronça les sourcils et tourna la tête à gauche, se retrouvant nez à nez avec une femme dans la force de l'âge, dont les traits étaient doux et gentils.
Dans un élan de peur, elle referma les yeux presque immédiatement.
 
« Sois sans crainte ma chérie. Je suis Madame Pomfresh. Je ne te ferai aucun mal... »
 
Ces paroles affectueuses firent écho dans son petit c½ur brisé, tandis que l'infirmière passait une main douce à travers ses cheveux clairs, recoiffant les mèches rebelles qui obstruaient sa vision. Elle chercha à se lever, mais son corps était trop faible, ses coudes plièrent sous son poids et sa tête entra en collision avec la douceur de l'oreiller.
 
« Tu pourras te lever bientôt, je te le promets. Mais pour le moment, tu es encore trop fatiguée... Tu as mal quelque part ? »
 
La jeune femme secoua négativement la tête.
 
« Comment...Comment suis-je arrivée là ? » Articula-t-elle péniblement, forçant sur sa voix déjà brisée.
 
« Il y a deux jours, un jeune homme t'a emmené ici d'urgence. Il a dit avoir entendu des cris et être parti à la recherche de la personne qui les a poussés. Et c'est là qu'il t'a trouvé, inconsciente dans une salle... »
 
Une salle. La salle sur commande. Cette même salle où elle rencontrait Malfoy chaque soir et qui avait abrité leur premier baiser...ainsi que leurs premiers ébats. En repensant à ce qui était arrivé, les larmes lui montèrent aux yeux, brouillant sa vision.
 
« Que s'est-il passé Narcissa ? » Demanda doucement l'infirmière, posant une main rassurante sur son épaule.
 
« Je ne me souviens pas... » Mentit-elle, fermant ses yeux voilés de larmes.
 
« Tu ne te souviens pas, ou bien tu ne veux pas te souvenir ? »
 
La blondinette secoua doucement la tête.
 
« Je souhaiterais me reposer... » Murmura-t-elle, essuyant d'un geste de la main ses pleurs.
Mme Pomfresh n'était pas dupe, mais elle savait pertinemment qu'il fallait du temps à la jeune femme pour s'en remettre, et qu'elle confierait ce qui lui était arrivé plus tard, lorsqu'elle serait prête. Avec un sourire, elle s'inclina, et prit congé, laissant seule la pauvre jeune femme brisée qui ne parvint jamais vraiment à guérir.
Elle avait été violée. Et la personne qui avait commis cet acte immonde était la personne qu'elle aimait...
 
~*~*~*~*~*~
THE END
~*~*~*~*~*~
 
Ahem...Bon bah voilà un nouvel OS terminé. Pas très joyeux comme vous l'avez sans doute remarqué, mais bon, j'espère qu'il vous aura plus. Et désolée pour ceux qui adorent Lucius Malfoy de l'avoir fait passer encore plus pour un salaud...et encore, vous n'avez pas tout vu.
Donnez-moi vos avis :D Marie

Tags : 7 décembre

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.144.16.135) if someone makes a complaint.

Comments :

  • xsmileyx93-ChCh2013-HP

    11/12/2013

    histoires-de-magie wrote: "Ça c'est sûr, tu l'as fais passer pour un plus gros salaud qu'il ne l'est déjà ;)
    Très bon OS !
    "

    merci beaucoup :)

  • xsmileyx93-ChCh2013-HP

    11/12/2013

    Just-me-486 wrote: "J'aime bien cet os malgré qu'il ne soit pas très joyeux, ça change des autres. Et puis j'ai aimé les quelques apparitions qu'elles a faites dans les films et j'trouvais aussi assez dommage qu'on ne la voie pas souvent comme d'autres le pense... :)"

    Haha, je suis bien d'accord sur ce point ^^
    Merci de tes commentaires :D
    Marie

  • histoires-de-magie

    10/12/2013

    Ça c'est sûr, tu l'as fais passer pour un plus gros salaud qu'il ne l'est déjà ;)
    Très bon OS !

  • Just-me-486

    09/12/2013

    J'aime bien cet os malgré qu'il ne soit pas très joyeux, ça change des autres. Et puis j'ai aimé les quelques apparitions qu'elles a faites dans les films et j'trouvais aussi assez dommage qu'on ne la voie pas souvent comme d'autres le pense... :)

  • Hp-Prophetie-95

    08/12/2013

    Ah, contente que ce soit Remus =D.

  • xsmileyx93-ChCh2013-HP

    08/12/2013

    Hp-Prophetie-95 wrote: "Coucou! J'aime toujours autant, j'adore la façon dont tu décrit les sentiment de Narcissa D'ailleurs le fait que j'aime bien cette OS c'est qu'il y Narcissa dedans car je trouve que c'est une femme qui n'apparaît pas souvent et qui pourtant est quelqu'un de bien a des moment. Je vais sûrement t'embêter avec sa et je pense que c'est pour ça que tu ne la pas mi mais qui est le garçon qui la sauvé? Car je n'arrête pas de me poser la question parce qu'elle était dans la salle sur demande et qu'il n'y a que peu de gens qui la connaisse et a moins que ce soit un coup de chance je me demande si ce ne serait pas un maraudeurs ( mais ça se trouve je suis juste entrain de me faire des idées sur un truc qui na aucun rapport et que c'est un gars comme ça) bon désolé pour ma question qui a qu'un tout petit rapport en tout cas j'ai adoré cette OS elle etais toujours triste comme tu l'ai écrit si bien. J'ai vraiment hâte d'être a demain pour lire la prochaine OS =D.
    Bisous =).
    "

    Haha, tu as bien deviné Hp-Prophetie, c'est bien un des maraudeurs qui a sauvé Narcissa. Dans mon esprit, c'était forcement Lupin, et j'ai essayé de semer quelques indices dans mon récit, comme le clair de lune, ainsi que les cris sourd qu'il parvient a entendre grâce a ses oreilles de loup ;)
    Merci beaucoup pour ton com ;)
    Marie :)

  • Hp-Prophetie-95

    08/12/2013

    Coucou! J'aime toujours autant, j'adore la façon dont tu décrit les sentiment de Narcissa D'ailleurs le fait que j'aime bien cette OS c'est qu'il y Narcissa dedans car je trouve que c'est une femme qui n'apparaît pas souvent et qui pourtant est quelqu'un de bien a des moment. Je vais sûrement t'embêter avec sa et je pense que c'est pour ça que tu ne la pas mi mais qui est le garçon qui la sauvé? Car je n'arrête pas de me poser la question parce qu'elle était dans la salle sur demande et qu'il n'y a que peu de gens qui la connaisse et a moins que ce soit un coup de chance je me demande si ce ne serait pas un maraudeurs ( mais ça se trouve je suis juste entrain de me faire des idées sur un truc qui na aucun rapport et que c'est un gars comme ça) bon désolé pour ma question qui a qu'un tout petit rapport en tout cas j'ai adoré cette OS elle etais toujours triste comme tu l'ai écrit si bien. J'ai vraiment hâte d'être a demain pour lire la prochaine OS =D.
    Bisous =).

  • xsmileyx93-ChCh2013-HP

    07/12/2013

    assassin-maraudeurs wrote: "Re coucou ! Bon au moins j'ai ma réponse concernant le respect de la trame originale, vous avez apparemment une grande liberté, et c'est une excellente chose !
    Bon je ne vais te le cacher, difficile d'apprécier un OS mettant en scène un viol, mais c'est bien la preuve que c'est bien écrit. Tu as bien fait passer la souffrance de Narcissa et la sauvagerie mal placée de Lucius. Le rendez-vous amoureux et excitant qui glisse lentement au cauchemar... c'est vraiment bien réalisé. Encore une fois, bravo =)
    Sur ce, je t'envoie la correction
    A bientôt
    "

    Re-merci pour ton commentaire (lol, j'ai l'impression de me répéter sans arrêt xD)
    Je conçois que ce soit difficile, c'est pour cette raison que j'ai choisis deux personnages que l'on ne connait pas si bien en soit, afin de ne pas non plus trop modifier la trame (au départ, j'avais d'autres idées a propos de ce viol, -n'est ce pas Margaux?- ) ;)
    Merci pour la correction et a bientôt :)
    Marie C:

  • xsmileyx93-ChCh2013-HP

    07/12/2013

    Visiteur wrote: "Coucou !!! Alors, alors quel OS ! Pas de tout repos !

    La pauvre ! Subir ça par celui qu'on aime doit être la pire chose qui existe. (heu je parle d'elle comme si elle exister xD )

    Perso les rares fois où la mère de Draco apparraissait dans le bouquin, par exemple quand elle demande à Rogue de prendre soin de son fils et tout et tout... Je l'avais assez bien aimé. Mais alors avec cet OS c'est pire ! Surtout que je détestais Lucius !

    J'arrive pas à me sortir de la tête le fait qu'après ce tragique évènement un petit Draco serait né... Peut-être pas.... Mais c'est que je la vois mal retourner avec ce ..... après ce qu'il lui a fait....

    Bref ! C'est une super idée d'avoir inventé tout ce scénario avec ce titre ! Perso je n'aurais jamais pensée à ça avec ce titre ! J'aimerais bien savoir comment tu fais ^^

    Bon alors j'adore, je surkiff - oui oui je suis bizare ! - c'est merveilleusement bien écrit ! Et t ne fais qu'attisé mon dégout pour Lucius. J'ai hâte de pouvoir lire le sujet de demain. J'en suis même dégouté vu que je devrais attendre la soirée pour pouvoir le lire !!!! C'est pas juste !!!

    Bisous vampirisé ;)

    Miss Colombienne
    "

    Haha, je te remercie beaucoup pour ton commentaire qui m'a fait sourire de toute mes dents.
    Et pour te répondre, j'assimile facilement des titres a des scènes ou événements. Il me faut parfois du temps et beaucoup de réflexion, mais j'aime proposer des histoires et des thèmes originaux avec des personnages a qui l'on ne pense pas forcement.
    De plus, dans le cas de cet OS, nous nous étions entendue avec Margaux pour écrire un viol parmi les 25 OS que nous devions écrire, haha ;)
    Heureuse que mon OS t'ai plu et a demain pour de nouvelles aventures ;)
    Bisouuus :)
    Marie

  • assassin-maraudeurs

    07/12/2013

    Re coucou ! Bon au moins j'ai ma réponse concernant le respect de la trame originale, vous avez apparemment une grande liberté, et c'est une excellente chose !
    Bon je ne vais te le cacher, difficile d'apprécier un OS mettant en scène un viol, mais c'est bien la preuve que c'est bien écrit. Tu as bien fait passer la souffrance de Narcissa et la sauvagerie mal placée de Lucius. Le rendez-vous amoureux et excitant qui glisse lentement au cauchemar... c'est vraiment bien réalisé. Encore une fois, bravo =)
    Sur ce, je t'envoie la correction
    A bientôt

Report abuse